Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 15:11

J'avais encouragé Thierry à faire les Jéroboams lors de notre tirage 2010, et voilà qu'ils sont enfin prêts à être commercialisés ! Un jéroboam est l'équivalent de 4 bouteilles (3 litres), mais justement, un client un peu mécontent m'a demandé pourquoi le prix était sensiblement plus que 4 x le prix d'une bouteille 0,75l........tout cela s'explique d'abord par le coût du flacon vide (20x plus qu'une de 75cl),  l'emballage (coffret bois) et le travail manuel, car absolument tout est fait à la main : de la mise en bouteille jusqu'à l'habillage, en passant par le remuage et dégorgement, qui est fait par un prestataire de services. Certes, si vous invitez une douzaine de convives,  4 bouteilles souffrira pour leur faire plaisir, mais s'il s'agit d'un évènement qui n'arrive qu'une fois dans la vie, vous pouvez avoir envie de "marquer le coup" et sortir "les grands moyens" - en offrant un Jéroboam ! Voici donc notre "Jéro" et ses petits frères :gamme 013

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 13:31

Ca y est, les vendanges ont démarré ! Cette année, comme les rendements sont diminués et que nous ne serons pas "bousculé" au pressoir tout de suite, Thierry a décidé de commencer par faire du rosé. De plus, bien que la récolte est plus petite, la qualité est au rendez-vous : des grappes sont saines, avec un bon degré et une belle acidité : tout ce qu'il faut pour faire un superbe champagne rosé !

 

Chez Fluteau, nous utilisons la méthode dite "de saignée" pour faire notre rosé. C'est-à-dire que nous laissons macérer les baies de raisins, une fois éraflé, 24 à 48 heures dans une cuve ouverte. Petite innovation pour ce millésime : table de trie prété par un de nos confrères.

vencanges 2012 003

vencanges 2012 005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici Ron, notre importateur à Chicago, qui était de vencanges-2012-008.jpgpassage en champagne et nous a prêté main forte !


Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 12:39

There's always a silver lining, so despite this year's low yields, the quality of the grapes is superbe : high sugar content, no rotting, and good acidity : just what we need to make an excellent "pink champagne"! This year Thierry decided to start out by making rosé, before he gets too busy with the fermenting tanks. At Fluteau we use the authentic "saigné" method, which means we first let the grapes macerate on their skins before pressing the juice. This year we even used a sorting table for more precision.

vencanges 2012 003

vencanges 2012 005         

vencanges 2012 008 

 

This is Ron, our Chicago importer who was visiting us during the harvest and helped us out for a few hours !

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 08:10

Here's my recipe for a small harvest :

 
  • Take one week of extremely cold temps in late winter (-20° Celsius) to weaken the vines.
  • Add a few weeks of warmth in March to start the vines budding early
  • Throw in two-three days of damaging spring frost in April
  • MIx in an excessively cold and wet summer to produce some mildew (both the downy and powdery versions)
  • Throw in a few hail storms for spice...
  • Turn the temperature up to maximum (>40°Celsius) for 3 days in August to cook the grapes.

  And voilà : the outcome is harvest yields down by 20-30%!

 

Obviously, I wouldn't recommend this recipe to anyone, but it seems that most of us growers here in the Aube region of Champagne have unwittingly followed it. The good news is that the grapes that are left are of very good quality and it looks like we'll have the right ingredients to make an excellent champagne  !!!

 

 

Voici ma recette pour une petite vendange :

 

  • Prenez une semaine d'extrême froid en fevrier (-20°) afin de fragiliser les vignes
  • Ajoutez quelques belle semaines de douceur en mars pour faire démarrer d'avance
  • Jettez dedans deux-trois jours de gelés de printemps en avril
  • Mélanger avec de la pluie et du froid en été pour obtenir quelques attaques de mildiou et oïdium
  • Verser quelques orages de grêle pour du piquant,
  • Monter la température jusqu'à +40° pour trois jours en aout afin de bien faire cuire les raisins,

Et voilà le résultat : une réculte diminuée de 20 à 30% !

 

Evidemment, je ne recommanderai pas cette recette à un autre vigneron, mais ici dans l'Aube en tout cas il semblerait que beaucoup l'ont suivie sans vouloir. La bonne nouvelle est que les raisins qui restent sont d'une très bonne qualité, donc les ingrédients pour fabriquer encore d'excellents champagnes !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 09:45

I just read that an old family estate in Champagne was recently sold to an American  couple. One would think I 'd be happy to see my fellow countrymen invest in Champagne, but frankly I don't know what to think. Recently we've been hearing of more and more Chinese investors buying chateaux in Bordeaux or Burgundy. Is this a good thing? Ofcourse it can be good for the local economy to see more foreign tourists, but will these new owners be as committed to their holdings as the original French land owners? Does this mean we will no longer see claims of wineries stayng in the family over several generations?  Does it matter? If I listen to my heart, the answer is yes, yes and yes ! I was not born here, yet somehow I am committed to passing on a legacy that Thierry's ancestors entrusted us with. Investors come and go, families (if they are lucky and able) stay and are passionate and proud about continuing their heritage. If Champagne loses this, will it not risk losing its soul ?

 

Yet I wish these Americans well in their new adventure - it should be interesting to see how they navigate all the ins and outs of the French system and the  rules and regulations of the champagne business.....but that is another story !

 

Je viens de lire qu'un couple d'Americains a récemment acheté une vieille maison de champagne. Je devrias réjouir de voir mes compatriotes investir en Champagne, cependant cette nouvelle me perturbe. On peut lire aussi dans la presse que plusieurs chateaux en Bordeau et Bourgogne ont été acheté par des investisseurs Chinois. Cela peut être une bonne chose pour l'économie locale, mais à force de voir le vignoble français  vendus aux financiers, ne risque-t-on pas de perdre un certain heritage? Les investisseurs vont et viennent au grès des vents des marchés, mais les familles de vigneron, s'ils ont de la chance et de la volonté, s'attachent à leur terroirs et les font fructifier par passion et par respect pour leurs ancêtres.

 

Toujours est-il que je souhaite bonne chance et bon courage à ces Americains dans leur nouvelle aventure champenois.

 

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 08:57

cougarI recently discovered the US sitcom "Cougar Town" on French Television. The relatively recent introduction of Digital television in France has brought us access to US and British shows in their original version, and as a result, I find myself watching all sorts of programs just for the shear pleasure of hearing the actors speak English. The show itself was entertaining, but what intrigued me was the outright and unabashed endorsement of wine drinking as a lifestyle. In one scene we see four of the main characters sipping huge balloon glasses of wine. I'm amazed that this show has not been censured in France, where the current climate of alcohol prohibition has become so strong.  France, one of the biggest worldwide producers of wine, has taken a hard stance against its consumption - witness a recent ruling against a publicity campaign for Burgundy wine which showed people drinking wine in social settings - this was ruled to be too "coercive" and the Burgundy trade organisation was fined. And yet, the French government is perfectly happy to reap the benefits of the trade surplus which the French wine industry produces, and even provides financial incentives to wine growers to export. In other words, it's fine for foreigners to enjoy French wine, but not French people themselves. Did someone say hypocrisy?

J'ai récemment découvert la série Américaine "Cougar Town". Depuis l'introduction de la TNT, j'adore regarder les émissions télé en Anglais et il y en a de plus en plus de disponible, surtout sur les chaînes privées..... Ce qui m'a vraiment intrigué dans cette comédie, c'est que la consommation de vin dans un contexte de plaisir et convivialité  est mise en avant, sans complexe ni préjugé. Je suis même surprise que le gouvernement français, avec sa tendance prohibitionniste, ne l'a pas censuré, vu le récent condamnation du CIVB à la cour de cassation concernant leur compagne publicitaire. Le gouvernement Français est bien content de récolter les fruits de l'excédent commercial que produit la filière vins et spiritueux, et dépense même de l'argent public pour promouvoir les vins francais à l'étranger via Ubifrance, mais ne veut pas qu'on montre que le vin est un produit plaisir sur les publicités en France. Quelle hypocrisie !

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 12:38

Thierry a mis en place une politique de remplacement de nos plus vieilles vignes sur 10 ans, donc tous les ans nous arrachons une parcelle pour la replanter au printemps

Thierry has implemented a replanting scheme in order to replace our oldest vines over a 10 year period, so every year we uproot a plot and then replant in the spring.

 

Adeline racourcie les racines des plants de vignes greffés.

Adeline shortens the roots of the dormant bench grafts in preperation of planting.

plantation 001    plantation 002

Jérémy en train de planter "à la fourche" - Jeremy using a planting fork

Iplantation 004     plantation 005

 

Ici on voit le greffon, protegé par la praffine. Il va falloir attendre trois ans avant de pouvoir récolter les premiers raisins.

Here you can see the graft, protected by a wax coating. We'll have to wait another three years before  harvesting the first grapes.

plantation 003

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 09:36

Working with nature has its ups and downs, and we don't all react to weather patterns in the same way. While city dwellers were crowding the outside cafés terraces and enjoying the sunshine during the warm spell we had in March, here in champagne we were scrambling to finish up pruning and tying the vines to the wires before bud break.  But what we dread most is the drop in temperatures which often follows. True to form, last night the thermometer fell to -2°C, and perhaps lower in some areas.  This means that the fragile spring shoots may have been damaged. I say "may" because we won't really know the extent of the damage for a few days.

 

I'm often asked if there is anything we can do to protect the vines from frost. In the past the most prevalent method was to use diesel burning heaters,  but because over the past few years we have been legally allowed to maintain a reserve of wine to use if yields fall, sort of like an insurance policy, most wine growers no longer implement heaters, which are not very practical nor cost effective.

 

However, this morning I saw that those who are equipped with a sprinkling system had them going until around 9.30 am, so I took a picture :

 

arrosage 008

Sprinklers work by spraying the vines with a mist of water, which then freezes on the bud and maintains temperatures at 0°C, thus avoiding any damage. However, these systems are costly to install, and only work if the vines are near a source of water, which none of our vines are, so this method is out of the question for us.

 

So we'll just have to hope (pray?) that the temperatures start to go up in the next few days.......

 

La météo est un sujet qui aliment les conversations, mais on n'a pas tous les mêmes relations avec la nature. Quand j'habitais Chicago, si on avait un temps anormalement doux et ensoleillé au mois de mars, je ne pensais qu'à en profiter. Depuis que j'habite et travail en champagne, ma vie est plus rhythmée par le temps. On n'aime pas tellement quand le printemps est précoce, ce qui nous oblige de se dépêcher à finir la taille et le liage, avant que les feuilles sortent. Et par-dessous tout, nous craignons ce qui peut suivre, c'est-à-dire une baisse de température provoquant les gelées et mettant en péril les bourgeons. Cette nuit le thermomètre est descendu jusqu'à -2° et peut-être plus par endroits. Il faut attendre quelques jours avant de savoir s'il y a des dégâts.

 

On me demande souvent si on utilise un système de protection contre les gelées de printemps. Avant ("dans le temps") on voyait beaucoup de chaufferettes installées dans les vignes, mais depuis que la champagne a autorisé une "mise en réserve" d'une quantité de vin au delà des rendements autorisés, cela nous donne un certain "assurance" pour combler un éventuel déficit aux vendanges.

 

Ce matin, j'ai vu que les systèmes d'arrosage des vignes étaient mises en route. C'est un moyen de protection contre les gelées nécessitant une source d'eau à proximité, donc ce n'est pas possible partout. Cette technique consiste à asperger la vigne sans interruption afin que les bourgeons soient couverts d'une fine couche de glace, maintenant la température à 0° et évitant les dégât dû au gel. Nos vignes ne sont pas situées près d'une source d'eau , donc on ne peut pas envisager cette installation.

 

Donc il nous reste qu'à espérer (et prier !) que le météo redevienne plus clémente...........

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 17:21

220px-DogGroundHog-small.jpgNothing to do with champagne, but since today happens to be my birthday, I thought I'd mention that in France February 2nd is the day they celebrate "Chandeleur" a very old Christian feast day, with ties to the pagan cult of the bear, which as everyone knows is also related to Ground Hog's day. Anyway, the tradition here in France is to serve Crèpes for dinner - which I thought ETIQ-CD.jpgmight go well with our "Cuvée Douceur" - Enjoy ! (and by the way, it was nice and sunny today but the thermometer is heading way south - guess the groundhog  is back in hibernation winter is here for a while!)

 

mod article5304297 1Cela n'a rien à voir avec le vin, mais puisque aujourd'hui c'est mon anniversaire, je pensais   aux différentes fêtes qui sont célébrées le 2 Février. Savez-vous qu'aux Etats Unis c'est le jour de la marmotte? Si elle sort de son terrier et voit son ombre, elle prend peur et elle y retourne, présageant encore 6 semaines d'hiver. Si la journée est couverte, elle sortira définitivement et le printemps arrivera tôt. Le Chandeleur a aussi des origines similaires, car c'est lié à la culte païen de l'ours. En tout cas, on a bien l'intention de consommer quelques crêpes, accompagnées d'une coupe de notre "Cuvée Douceur" !

Repost 0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 13:41

jan-2012-016.jpg

Did you know that Saint Vincent is the patron saint of wine growers? Traditionally in many French wine growing regions a mass is celebrated followed by a "Vin d'honneur"( reception) afterwards, where all the notables make speeches and hand out awards and diplomas. The actual feast day is tomorrow, January 22nd, but in our village we will be jan 2012 013celebrating today. So yesterday we were all busy cleaning  and decorating our church in Gyé. The church doesn't get used too often anymore, so we had our work cut out for us!

 Aujourd'hui nous fêtons Saint Vincent, le Saint Patron des vignerons. La tradition veut qu'on célèbre une messe, suivie d'un vin d'honneur. Hier nous étions occupé à nettoyer et décorer notre église à Gyé Sur Seine. Malheureusement, l'édifice ne sert plus beaucoup, donc nous avons eu pas mal de boulot !

jan 2012 017jan 2012 007

Repost 0

Profil

  • Jennifer Fluteau
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne

_Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne _Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.

Archives