Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 11:13
Just got back from a professional wine trade show in Paris where we met lots of interesting people. These shows are always a great place to interact, and also give us an opportunity to meet other champagne makers. We met up with a father and son from Prouilly in the Marne region of champagne, and got to talking about the relationship of the Northern and Southern areas of Champagne.  Historically, there has been some animosity between the two regions. In the early part of the 20th century, the "Marnais" winegrowers wished to exclude the upstart "Aubois" winegrowers from the appellation controlé, which meant that although the Aubois were producing and selling their grapes to the Négociant  houses in the Marne, they couldn't make their own wine and call it Champagne.(see link)  Understandably, they perhaps did not really want to share the growing success of champagne with their southern neighbors. Suffice it to say that over the years things were worked out and now the Aube represents approximately 20% of the champagne vineyards.

Today all of the winegrowers we meet from the Marne are quite friendly and our relationships are mutually respectful. However, there still persists a bit of snobbery in the Grand Cru and Premier Cru system of classification. None of the Aube wines are classified, but fortunately our customers are more interested in the quality of our champagne than whether it sports a classification on its label. Here's what Tom Stevenson, an authority on champagne, has to say on the subject: "......the Echelle des Crus, (..) is nothing more than a defunct, politically biased shopping list". This quote is from his "Wine Report 2009" where he talks about the future expansion of the champagne region. I suppose when they eventually approve the new land for growing champagne grapes, we will be able to use our "seniority " as a competitive edge!

Nous revenons du salon Professionel des Vignerons Independants à Paris, où nous avons rencontré beaucoup de gens intéressants. C'est aussi l'occasion pour nous de rencontrer nos confrères. J'ai discuté avec un père et son fils qui produisent leur champagne à Prouilly dans la Vallée de la Marne. Nous avons discuté des relations entre la Marne et L'Aube, qui n'ont pas toujours été amicales. C'est vrai qu'historiquement les deux régions ont entretenu un peu d'animosité, car en début de siècle les Marnais ne voulaient pas partager l'appellation champagne avec leurs voisins du sud, qui fournissaient les Grandes Maisons en raisins, mais qui n'avaient pas le droit de produire leur propre champagne. Heureusement c'est du passé, et maintenant l'Aube represente 20% de la production de raisins en champagne et nos relations sont bien meilleures.

Aujourd'hui les relations entre les deux régions sont bonnes et respectueuses entre nous. Cependant, il faut admettre qu'il existe toujours un peu de chauvinisme concernant l'echelle des crus. Dans l'Aube nous ne pouvons pas revendiquer d'être "premier cru" ou "grand cru". Heureusement pour nous, nos clients reconnaissent la qualité de nos champagnes et n'ont pas besoin d'une mention sur l'étiquette.  Le journaliste Anglais, Tom Stevenson, reconnu comme une notoriété en champagne, raconte dans son Wine Report  2009 que "l'echelle des crus (...) n'est plus q'une vieille liste de courses, politiquement influencée..." Peut-être quand l'extension de la champagne sera réalisée, l'Aube pourra utiliser son ancienneté comme argument de vente!
Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 16:44
logoNous participons pour la première fois au salon professionel des Vignerons Independants d'Europe le lundi 15 fevrier au CNIT à Paris (la Défense) On espère rencontrer beaucoup de professionnels intéressants et de leur présenter toutes nos différentes cuvées.
We'll be at the VIF professional wine trade show this Monday in Paris. It should be exciting to meet up with members of the trade and to introduce our champagnes to them. link
Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:04


A friend sent me this video which I'm sure everyone (or nearly everyone) has heard the buzz about in the US. She asked me how Thierry and I ever managed to meet and marry before the age of search engines......I'm starting to wonder myself !

Une amie m'a envoyé cette vidéo qui est passée pendant la finale du championnat de football Américain dimanche dernier et qui est déjà très connue aux Etats Unis, grâce au "buzz". Elle m'a demandé comment Thierry et moi avons pu se rencontrer sans moteur de recherche....c'est une bonne question !
Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:16

Bottling time will soon be upon us. This year, instead of bottling in the spring we decided to wait until July, so we won't have to heat the cellars for the second fermentation ("prise de mousse"). But before we bottle the wines, we spend time tasting  the still wines from the previous harvest, and decide what proportion of reserve wine, and which grape varieties will be used for each blend in order to maintain the house style. For this we are grateful to have the help of Philippe Narcy, our eonology consultant. We are also lucky to be able to rely on the expert opinion of Thierry's father Bernard, who has been retired for over 10 years, but still participates in the tastings. This year our son Jeremy was also present, which means the blends represent the taste of 3 generations!

Jeremy, Thierry, Bernard and Philippe
hiver09.10 010-copie-1hiver09.10 011

La date de notre tirage approche. Au lieu de faire la mise en bouteilles au printemps, nous avons décidé de la faire en juillet, afin d'éviter de chauffer les caves pour la prise de mousse. Les assemblages sont prêts depuis quelques mois.  Cet hiver nous avons dégusté les vins clairs de chaque cuve et décidé dans quelles proportions les assembler afin de rester fidèle au style "maison". Pas toujours facile, mais nous avons la chance d'être entouré par Mr Philippe Narcy, oenologue à l'Institut Oenologique de Bar Sur Seine, et Bernard, le père de Thierry, en retraite depuis 10 ans, mais qui participe encore à nos dégustations et nous donne son précieux avis. Cette année notre fils Jérémy est aussi présent, donc on peut dire que nos cuvées sont influencées par 3 générations!

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 13:10

I've just learned a new expression in French : "It's snowing rabbit tails" Still learning after all these years ....!
I can see the large snowflakes falling outside the window. This kind of weather means we can't do any work in the vineyards.  But we have much to keep us occupied here in the cellars. Unlike still wine, where the harvest gets bottled, corked and sold within 6 months, in the champagne making process, we have to intervene a number of times before the bottles actually go to the market. As any champagne lover knows, at bottling time we add yeast and sugar to the wine, which provokes a second fermentation in the bottle. However, the spent yeast cells leave a deposit, which must eventually be removed. So after the required amount of ageing "on the lees" or with the yeast  (minimum 15 months for non-vintage; 3 years and up for vintages) we "rack" the bottles, which means we place them horizontally in racking crates, which are then turned clock-wise and tilted upwards, by small increments. In this way, the deposit slides gently down the glass, eventually ending up in a small plastic cap already in place et the neck of the bottle
J
e viens d'apprendre une nouvelle expression : "il tombe des queues de lapins" j'adore ! Effectivement, nous avons des gros flocons de neige qui tombent en ce moment même.
Avec ce mauvais temps, le travail de la vigne n'est pas envisageable, mais nous avons de quoi nous occuper dans les caves. Contrairement aux vins tranquilles, où la récolte est mise en bouteilles et vendue en 6 mois de temps, le processus de champagnisation demande plus d'interventions. D'abord, comme tout amateur de champagne sait déjà, nous ajoutons des levures et du sucre au moment de la mise en bouteille afin de provoquer les fameuses bulles. Mais les levures laissent un dépôt qu'il convient d'éliminer avant de commercialiser. Donc, après un minimum de 15 mois de vieillissement "sur lies", et jusqu'à plus de 3 ans pour les millésimes, nous plaçons les bouteilles dans le gyropalettes pour l'opération de remuage, où les bouteilles sont tournées et relevées lentement afin que le sédiment descende et s'accumule dans un petit bidule mis dans le goulot de la bouteille.
St Vincent 031St Vincent 030

So now that the dead yeast cells have accumulated into this cap, how do we eliminate them?
This is when the disgorging process comes in. Each bottle is placed upside down into a large circular apparatus, which freezes just the tip of the bottle where the yeast deposit is held. The bottle is then placed upright onto another machine which quickly uncaps the bottle, the built up pressure inside quickly expelling the frozen sediment. Immediately afterwards, the machine tips off the bottle with disgorging liqueur (wine and sugar). The final steps are corking then adding the wire muzzle which secures the cork, before giving each bottle a slight shake to ensure the liqueur mixes with the champagne. As you can see from the short video demonstration, at Champagne Fluteau the process has been semi-automated, but we still require two humans to handle the bottles. Nothing in comparison to a huge, industrialized champagne houses....
Maintenant que le dépôt est dans le bidule, comment l'éliminer? C'est le processus de dégorgement qui suit. Nous mettons les bouteilles tête en bas dans un bac à glace, qui va geler le dépot. Ensuite, les bouteilles sont placées dans une machine qui va les décapsuler rapidement,  la pression contenue dans la bouteille expulse le petit "glaçon" de sédiment. Aussitot après, on remplit avec de la liqueur d'expédition, le bouchon et muselet sont mis, et chaque bouteille est secouée doucement afin de marier la liqueur et le vin. Comme vous pouvez voir dans la petite vidéo de démonstration qui suit, chez champagne Fluteau nous sommes équipés avec des machines "semi-automatisées" à l'échelle humaine, qui n'ont rien à voir avec les grandes maisons....

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Cave-Cellar
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 16:54
Vous le savez peut-être déjà, mais St Vincent est le Saint Patron des vignerons et en champagne nous organisons les cérémonies en janvier pour le fêter. Samedi 16 janvier la Ville de Troyes a eu l'honneur d'accueillir l'Archiconfrérie de St Vincent et nous avons défilé dans les rues. C'est sympa de voir autant de vignerons des différents "crus" de la champagne tous réunis. Vive la tradition et le folklore! Vous pouvez voir d'autre photos en cliquant sur l'onglet "album photos" en bas à droite -

St Vincent 005

The patron saint of winegrowers is St Vincent (don't ask me why) and every year each village in champagne celebrates the saint's day, which is January 22nd, with parades and ceremonies. This year there was a big gathering of the "Grand Brotherhood of St Vincent" which brings together all the different champagne regions for one big event. As you can see, I even sported a traditional "bonnet" which someone dug up for me, and makes me look more like someone from "Little House on the Prairie"! Check out the photo album below on the right to see more pictures -
Repost 0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 10:53

Comme d'habitude, on est un peu en retard côté voeux....on me dit qu'en France on a jusqu'à la fin janvier pour les souhaiter...... En tout cas, nous espérons que la première année de la décennie sera pleine de bonnes choses pour tous, et surtout plein d'évènements à fêter avec le champagne Fluteau !

Pour nous, après quelques jours de détente en famille (fêtes obligent!) et quelques excès côté gastronomie, c'est le retour au bureau (Jennifer) et à la cave (Thierry). Occupations : ratrappage paperasse (déclarations de ceci, de cela - on aime bien ça en France....) préparations d'échantillons pour tous les concours, guides et journalistes (c'est de plus en plus tôt!), inventaire (encore!), dégustations de vins clairs en prévisions des futurs assemblages, préparation du calendrier de nos différentes manifestations en 2010.

A ce propos, nous sommes très heureux de vous annoncer que nous participons à notre premier salon des Vignerons Indépendants. Nous vous donnons rendez-vous à Lyon à Eurexpo, les 6 et 7 mars. Voici le lien pour avoir tous les détails : link.

Si vous souhaitez rester informer, n'hésitez pas à vous inscrire au "newsletter" sur ce blog !

    As per usual, I'm a bit late with my New Years greetings. In France they tell me that you can wish some one a happy New Year throughout the month of January, so that's usually my excuse! In any case, we hope that the first year of the decade will be full of hope and promise for all, and full of celebrations accompanied with Champagne Fluteau!
For us, after a few days of relaxing with family and friends during the holidays, and a bit of gastronomic overdoing, I'm now back in the office, and Thierry is back in the cellars. Our occupations : filling out tons of administrative paperwork (they seem to love this in France), Inventory (yes, again!) preparing samples for all the different awards, guidebooks, journalists (each year the deadlines are earlier and earllier !) still wine tasting from the last harvest to prepare our future blends, and setting dates for our different wine tastings in France and elsewhere.
    Speaking of which, we were informed that a stand was available at a trade show in Lyon organised by the "Vignerons Indépendants", which is a first for us. These shows are usually very well organized and well attended by the public, so we are quite pleased.
    If you wish to remain informed of all our goings-on, don't hesitate to sign up for the newsletter to this blog - it's easy!




Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 07:20

La statue de Notre Dame de la Vigne enneigée :
Our Lady of the Vigneyard statue on snow covered hill
:
DEC 2009 018
DEC 2009 020
On a pas souvent de la neige dans notre région, donc ça mérite quelques photos! Les températures sont descendues à - 15°. On ne touchera pas à la vigne pendant quelque temps...ça tombe bien, c'est bientôt Noël!
We don't have much snow fall in our region of France, so a few photos are called for. Temperatures fell to below freezing, so we won't be working in the vineyards any time soon....which suits us fine, since Christmas
is fast approaching !
DEC 2009 013

Repost 0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 10:05
Après nous avoir plus ou moins "descendus" dans son "classement", voilà que cet éditeur de guide souhaite maintenant qu'on soit "amis" sur Facebook. Des amis comme ça, on peut s'en passer!
After more or less "downgrading" us on his blog, this jounalist sent us a request on facebook...with "friends" like this, who needs enemies...???

Hi Jennifer,
Patrick Dussert added you as a friend on Facebook. We need to confirm that you know Patrick in order for you to be friends on Facebook.
 

 

Patrick Dussert Patrick Dussert

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Presse-awards-concours
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 14:06

Aujourd'hui j'ai reçu un mail avec un lien vers un blog d'un éditeur d'un guide des vins. Voici ce qu'il a la "gentillesse" d'écrire sur nous :
"....D’autres suivent, de la même manière : BlondelCoulon, Fluteau, JM Gobillard, la coopérative Pannier (pour cette dernière, j’hésite encore). Ils conservent certes leur place dans la catégorie des Deuxièmes Grands Vins mais j’avais sûrement été trop « gentil » avec eux, d’autant plus que, pour certains d’entre eux, les prix ont pu monter ou, à l’inverse, l’image se détériorer quelque peu." ?????
Contrairement à cet auteur, je ne vous citerai pas son nom. Déjà nous étions un peu surpris de se trouver dans l'édition 2010 de son guide alors que nous ne lui avons pas soumis d'échantillons cette année. Encore plus surprenant, les commentaires dans le guide sont les copies conformes de ce qui a été écrit dans l'édition 2009!! Bizarre.....
Il y a plus inquiétant. Ce monsieur publie également un autre guide, format magazine, distribué dans les kioskes. Tous ceux qui sont cités dans le "guide" sont bien sûr ensuite solicités pour y mettre une publicité. Cette année, nous avons décidé de ne pas y mettre de pub. Et comme par hasard, nous voila maintenant "déclassé" par le biais de son blog......
En conclusion, je ne peux que douter de son sérieux et de son objectivité!
Méfiez-vous donc des "experts" du vin!
Today I received an email from the editor of a Wine Guide in France. In his email, he reported that he had "declassified" our wines, among others, saying he had been to "kind" to us, and that some of us had raised our prices too much, or somehow our image had deteriorated (whatever that means...)
The reason I'm reacting is that despite not having submitted samples for the 2010 edition of his guidebook, we were still cited, with exactly the same comments as the 2009 edition. Sound suspicious? It gets even worse. This "expert" also publishes another guide, in magazine format, for which he solicits all those in the guidebook to place ads. This year we decided not to place an ad. And suddenly we've been declassified. So much for impartiality....
  In conclusion : be wary of all self proclaimed "experts"!!!

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Presse-awards-concours
commenter cet article

Profil

  • Jennifer Fluteau
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne

_Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne _Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.

Archives