Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 09:06

Je me dépêche d'envoyer notre dossier d'inscription pour 3 salons des vins organisés par les Vignerons Indépendants de France : Paris, Lille, Lyon. Je sais qu'il y a peu d'espoir d'avoir une place. Il y a un système de rotation, où 50% des places sont réservés aux adhérents ayant une antériorité de participation (ce qui n'est malheureusement pas notre cas) et 50% pour tous les autres, dans l'ordre d'arrivée. Cependant, on m'a dit que pour les champagnes il y a un nombre plus restreint de places, et les anciens ont 100% priorité! Donc je crains fort qu'ils nous retournent notre inscription d'ici peu. Il faut respecter le règlement, mais c'est un peu frustrant, car nos clients nous demandent souvent pourquoi on n'y est pas présent....on croisera les doigts!
I've just sent out our registration form for three wine shows organised by the Independent Wine Growers trade union "Vignerons Indépendants" of which we are a member. These are very well known, successful shows, open to the public, which are organized yearly in large cities around France. We'd love to be able to participate, but there's little chance of that happening because previous participants have priority, and new participants are put on a waiting list. Still, I'm sending in the forms and crossing my fingers, as many of our French customers would like to see us at one of these shows!

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:50

Much rather be in the vineyards right now. That's where all the "action" is at the moment. Thierry is already overwhelmed with so much to do all at once (trellising, plowing, shearing and spraying...) and juggling with the weather conditions.
But obviously someone has to hold down the fortress, so to speak, and that someone is me! With the warm weather comes a few passers-by. It's a pity we don't get more tourists, as our little corner of France is rather devoid of chateaux, monuments, museums, beaches, mountains, and other attractions - not to mention that we also do not benefit from having any of the "big name" Champagne Houses.... However, those who do venture "down South" in Champagne and discover the Aube do not regret the time spent discovering this beautiful region.
Coming from a big city (Chicago), one of the most frequent questions people ask me is whether I like living here. My answer is always the same: when the weather's good, I wouldn't want to live anywhere else. But don't ask me the same question during our long, cold, rainy, gray, winters, where the nearest movie theater is 30 miles away!

Je préfèrerai être dans les vignes en ce moment. C'est là où tout se passe actuellement! C'est la période où il faut tout faire en même temps, en jonglant avec le temps. Thierry est déjà débordé avec le palissage, le  rognage, les traitements, le labourage.
Evidemment, quelqu'un doit rester au bureau pour accueiller les clients, et cette personne c'est moi! Avec le beau temps, on a un peu de passage, mais notre région souffre un peu d'un manque de connaissance. Point de châteaux, musée, monument, plage, montagne ni de Grandes Maisons de Champagne pour attirer le touriste dans l'Aube, et c'est bien dommage, car c'est une belle région, et les gens qui y font le détour ne le regrettent pas.
On me pose souvent la question,  venant d'une grande ville comme Chicago, si je préfère la vie ici ou là bas. Je réponds toujours que quand il fait beau, c'est ici, mais il vaut mieux éviter de me poser la même question pendant nos hivers longs, froids, pluvieux, et gris, où il faut faire 45 km pour sortir au cinéma...!

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Divers-Miscellaneous
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 08:52
Took a walk up to our nearest vineyard on Sunday (called "Val Cureux") and sighted some of our first flowering in the chardonnay vines planted there. The temperatures have dropped dramatically from the previous week (a good 10 degrees) which i does not bode well for the flowering and can lead to "coulure" where the flowers stay closed and the grapes are not pollinated, thus compromising the harvest. However, it looks like things will warm up a bit at the end of the week and hopefully all will go as nature intends!
Dimanche,nous nous sommes promenés ,vers notre vigne la plus proche ("Val Cureux") On y a vu les premières fleurs dans les chardonnays. La température a beaucoup baissé par rapport à la semaine dernière, ce qui n'est pas souhaitable pour la floraison et peut,à terme, aboutir à de la coulure (absence de fécondation). Heureusement ils annoncent une amélioration pour les jours à venir, et on espère que tout se passera comme il faut!








Photo (pas très nette) d'une grappe en fleur
Photo (a bit out of focus) of a  flowering grape.
























Saying hello to the neighbor's horse on our way back from the vineyards
Un petit bonjour au cheval du voisin en revenant des vignes

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 09:48

Désolée pour le jeu de mots. Je pensais que c'était assez original, mais sur google j'ai vu un autre article intitulé pareil.....Ceci dit,  on nous demande souvent pourquoi nous ne sommes pas vignerons bio. Nous y réfléchissons, mais je dirais que nous ne sommes tout simplement pas prêt à "passer le cap". Il ne faut pas nier que faire de la vigne "bio" en champagne relève d'un vrai défi. Notre climat, plutôt humide, fait que la pression des maladies est extrêmement forte. Nous luttons en permanence contre le mildiou, la pourriture, et l'oïdium, qui peuvent non seulement mettre en péril la récolte (rendement et qualité) mais aussi avoir des effets néfastes pour la vinification. Vous m'entendrez encore sur ce sujet très d'actualité.
Néanmoins, nous nous efforçons de mettre en place le maximum de modifications dans notre façon de travailler afin de protéger la terre. Nous n'utilisons que des engrais naturels certifiés bio. Les traitements sont réduits au strict minimum, suivant la météo, afin de limiter le nombre d'interventions.
Le désherbage est fait mécaniquement avec des charrues et les inter-ceps hydrauliques (pour passer entre les plants). Voici une petite démo:
The title comes from the French term for "organic" agriculture: they call it "biological" or "bio". We are often asked why we don't grow organic. We are considering making the move, but I think the honest answer would be that we are simply not yet ready to make the leap of faith that organic farming necessitates.  The climate in Champagne is very humid, and thus the risk of disease for the vines (mildew, oidum, rotting) is high, and extremely difficult to contain depending on the year. These diseases can not only decimate our harvest, but also cause serious difficulties in winemaking later on. I'm sure I'll be writing more on the subject in the months to come.
 We do try very hard to implement techniques which will enable us to avoid the use of chemicals in the vineyards. For example, we use only organic fertilizers, we only treat when the risk of disease is high, and we use mechanical plowing to remove weeds. Here's a video demonstration of our new hydraulic plow.


Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 14:18
Heureusement pour nous, plus d'orages violents pour l'instant, mais la météo reste assez chaotique avec de grands écarts de température . La chaleur, le froid et la pluie ont  été trois facteurs propice au développement de la vigne, qui pousse bien et vite (1 feuille/jour). On vient donc de démarrer le palissage, où on relève la végétation afin qu'elle pousse droite. En principe cela prend 3 semaines, avec une équipe renforcée, car il faut passer plusieurs fois dans chaque vigne.
Fortunately, there's been no more violent weather to report, though we have had pretty chaotic changes in temperature the last couple of weeks. The cycle of high temps, followed by a cool front and rain has meant the vines are growing at a steady pace. But we cannot allow them to grow "every which-way" , so we have now  begun  trellising the vines to train the foliage upwards between two guide wires. This takes about three weeks all told, because we have to go through each vineyard three times, training the shoots as they grow.  Here are a few photos :

      

                    untrelised vine                               trelised vine (after the first round
     vignes pas encore palissée                            Vigne palissée (après le premier tour)
Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 13:04

Orage de grêle mercredi soir. Jeudi, tour dans les vignes pour voir les dégâts. Un hectare a été bien touché, sur notre vigne situé à "la crotte" (nom de la contrée). Comme vous pouvez voir sur la photo, les feuilles sont bien abîmées. Et pas moyen de rentrer dans la vigne pour faire un traitement contre le mildiou, car il pleut tous les jours, donc risque de maladie au maximum! La saison commence plutôt mal.................
Violent hailstorm Wednesday evening, Thierry spent part of Thursday morning touring the vineyards to see what kind of damage had been done. One hectare (2 acres) was badly hurt. As you can see in the photo, the leaves have been ruined, and because the off and on rain is preventing us from getting into the vineyards to treat for mildew, there's a maximum risk of an attack ! The season is not getting off to a good start......



Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Vignes-Vineyards
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 09:49

After a rather "bumpy" start (the contractor who comes in with his bottling line had a faulty pump) the bottling of our 2008 vintage went quiet well. 35,000 bottles per day, two and a half days to bottle 4 different wines in 3 different containers (halves, full bottles and magnums) for a total production of 80,000 bottles.
Après un début un peu bousculé (le prestataire de service qui effectue le tirage avec sa machine a eu un problème de pompe) le tirage du millésime 2008 s'est bien passé. Cadence : 35,000 par jour, donc deux jours et demi pour mettre en bouteille 4 cuvées différentes dans 3 contenants : demie, bouteille, et magnum, pour une production totale de 80,000 bouteilles!
Voici un petit aperçu - Here's a quick video



Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Cave-Cellar
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 13:05

le vin est l'expression d'un vigneron, d'une personne

Article très intéressant publié ce mois-ci dans la revue " Réussir Vigne" (mai 2009) sur les travaux d'un oenologue en Alsace, Mr Arnaud Immelé. Il établit un parallèle entre les travaux du japonais Masaru  Emoto  sur les messages que l'eau pouvait mémoriser et délivrer, et le vin. il est persuadé que "la personnalité du vigneron s'imprime dans le vin et que ce même vin peut emmagasiner des impressions....ce dernier d'ailleurs ne doit avoir qu'un seul maître. Il ne se passera rien si plusieurs cavistes gèrent la vinification" il ajoute : "le tout est d'avoir un profond respect du vin dans toute sa subtilité. Et plus le vigneron s'épanouira, plus il fera de grands vins et plus le message adressé au vin sera complexe"
Champagne droit, honnête, facile à apprécier, souple, ample, sans prétention.....telle est la personnalité de nos vins et de leur  "maître". Nous aimons nos vins, et si la théorie de Mr Immelé est vrai, cela doit se ressentir!

Wine is the expression of a winemaker, a personality

Just read an interesting article in one of our professional magazines ("Réussir Vigne", May 09) about an enologue in France, Mr Arnaud Immelé, who is working to establish a parallel between the studies done by the Japanese researcher Masaru Emot on the reaction of water crystals to different messages, and wine. His theory is that the wine maker's personality is reflected in the wine he produces through the messages he communicates. He theorizes " the main thing is to have a profound respect for wine in all its subtlety. The more the wine grower is fulfilled in his work, the greater his wines will be, and the more complex the message the wine transmits will be"
Honest, state-forward, easy to like, unpretentious, good-humored, generous - a good description of our champagnes.....and of their "master". We love our wines, and if  Mr Immelé's theory is true, it shows in our champagnes!

Repost 0
Published by Jennifer Fluteau - dans Cave-Cellar
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 14:11


Le tirage (ou mise en bouteilles) est un moment important du cycle de la production du champagne. Nos vins sont fin prêts (collés, filtrés et passés aux froids) et les assemblages sont finis. Il ne reste plus qu'à réhydrater les levures qu'on va ensuite introduire dans les bouteilles (avec la liqueur du tirage) et pour cela il faut s'en occuper plusieurs fois par jour.  Cela fait déjà deux jours que Thierry va leur rendre "visite" et faire les "remontages" pour oxygéner le levain....et murmurer dans leurs petites oreilles
The bottling of champagne is an important part of the production process. The wine has been filtered, the blending has been prepared  - all that is left to do is to prepare the yeast which will be introduced into each bottle, in addition to sugar, in order to produce those famous bubbles! Thierry starts the yeast culture approximately 5 days before the bottling, and twice a day he pays a visit in order to oxygenate it, and "whisper" words of encouragement....!

Les deux cuves pour le levain
The two tanks used for the yeast culture


Nos petites levures qui bouillonnent !
Our little yeastie-beasties !
Repost 0
Published by champagne.fluteau - dans Cave-Cellar
commenter cet article

Profil

  • Jennifer Fluteau
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne

_Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.
  • Originaire de Chicago, je vis et travaille avec mon mari Thierry dans notre domaine en Champagne _Originally from Chicago, I now live in Champagne and work with my husband Thierry in our vineyards and cellar.

Archives